Un Saint-Cordon placé sous le signe de la paix dans le monde et du refus de la guerre

   Un Saint-Cordon placé sous le signe de la paix dans le monde et du refus de la guerre                                                        Publié dans l'édition de Valenciennes du 08/09/2013

Par VÉRONIQUE BERTIN - PHOTOS DIDIER CRASNAULT

http://www.lavoixdunord.fr/region/un-saint-cordon-place-sous-le-signe-de-la-paix-dans-le-ia27b36956n1526768

Qui a parlé de désaffection du religieux ? Pas les milliers de personnes présentes ce dimanche dans les rues de Valenciennes dans les pas de Notre-Dame du Saint-Cordon. Certes, la traditionnelle procession mariale n’est pas réservée qu’aux seuls croyants et pratiquants mais force est de constater que la foule était là (au moins trois mille personnes à la messe et deux fois plus pour le petit tour en ville). Recueillie. Pensive. Émue. Ravie. Solidaire. Fraternelle.

Chaque année, les mêmes images se répètent mais comment pourrait-on se lasser des larmes des personnes âgées de la maison de retraite Notre-Dame de la Treille ou de la joie des enfants entrant dans la danse avec Mgr Garnier. Comment rester insensible face aux mamans de la maternité plaçant leurs nouveaux nés sous la protection de Notre-Dame ? Comment rester de marbre face à la chaleur et à l’amitié qui règnent place des Platanes, toujours un grand moment de ce pèlerinage ? Comment ne pas résister à entonner le chant de la procession, Reine des Cieux? Comment ne pas tomber sous le charme des ces Camerounais venus de Paris pour partager leur foi et leurs chants ?

Le Saint-Cordon a démarré comme tous les ans par une messe dans les jardins du musée. Les fidèles ont fait connaissance avec Mgr Luigi Ventura, nonce apostolique. L’ambassadeur du pape François en France ne manque pas d’humour et il l’a prouvé d’entrée dans son homélie quand il a évoqué la nomination de Bruno Feillet au poste d’évêque auxiliaire de Reims : « Je reconnais la générosité de cette ville qui a donné un évêque à l’Église».

Plus sérieux et dans le droit fil des prières qui avaient eu lieu la veille à Rome et ailleurs dans le monde, son excellence Luigi Ventura a invité « à la prière pour la paix dans le monde et en particulier au moyen orient et en Syrie. Il faut saisir les voies du dialogue. » Il a aussi appelé à « réfléchir» et « faire silence» « pour sortir de l’agitation permanente et de ce besoin d’aller toujours plus vite». Une invitation à « méditer sur le sens ultime des choses, de la vie, de la mort, sur le but de notre chemin et de notre travail».

Et puis son message aux femmes a séduit. Le nonce a dit l’importance « de la femme dans l’Église quelle que soit la vocation ou le statut». L’Église a besoin de « leur force, leur intelligence, leur générosité, leur tendresse, leur génie». Et celle qui symbolise le mieux la femme, c’est Marie, celle qui a délivré Valenciennes de la peste en l’an 1008. « Que Notre-Dame du Saint-Cordon continue de guider Valenciennes sous sa maternelle protection et qu’elle accompagne chacun d’entre nous dans les chemins si difficiles de la vie», a-t-il lancé à la foule.

Marcher toujours et avec la même foi était aussi l’un des messages du nonce. Des milliers de Valenciennois ont donc pérégriné sur les pas de Notre-Dame pour le petit tour en ville. Après le changement de manteau à l’école Sainte-Marie, ils étaient un peu moins nombreux pour le grand tour d’une quinzaine de kilomètres mais encore un bon millier. La foule devrait à nouveau être au rendez-vous place d’Armes pour le retour en ville de Notre-Dame sur le coup de 16 heures si les marcheurs continuent de tenir le même rythme que depuis ce matin.

 

 

Joomla 1.6 Template by sinci